Recherche

Kaolack : l'ONG Sight Savers se retire avec un bilan de 1500 opérations de la cataracte



Kaolack, 2 jan (APS) – Le Projet pour la réduction de la pauvreté par l’amélioration de la santé oculaire financé à hauteur d’un peu moins de 4 milliards CFA par l’Union européenne et l’ONG Sight Savers s’est retiré en fin décembre dernier après avoir aidé à opérer plus de 1500 malades de cataracte dans la région de Kaolack (centre), a indiqué jeudi, sa responsable Astou Sarr.

Mme Sarr assistait à la région médicale à une séance de présentation du pré-bilan de ce projet déroulé de 2009 à 2013.

Elle a révélé l’opération de plus de 1500 patients atteints de cataracte, la création de 10 unités de soins et la formation de 238 infirmiers chef de poste en soins oculaires.

"Nous ne faisons aucun souci par rapport à la pérennisation des acquis du projet du fait du bel exemple d’accaparement fait notamment par le district sanitaire de Nioro qui avait, au tout début, intégré les préoccupations du centre dès après la première dotation du bailleurs", a-t-elle souligné.

Les bailleurs sont satisfaits, la région médicale va poursuivre la supervision et les agents des districts les stratégies avancées, a poursuivi Mme Sarr, saluant l’appropriation du projet par les autorités médicales de Kaolack.

Le district sanitaire de Nioro (316.000 habitants) qui, en 2009, avait obtenu les meilleurs résultats en termes d’interventions médicales sur les malades de cataracte, a réussi à opérer à la fin du projet 319 patients, a précisé Mountakha Ndiaye, technicien opérateur.

Le centre a organisé de nombreuses consultations foraines avec des opérations gratuites et des séances de sensibilisation qui ont permis d’avoir 2184 consultations en 2009, 3927 en 2010, 3221 en 2011, 6365 en 2012 et 6783 en 2013, a dit M. Ndiaye, soulignant avoir opéré 178 cas de trichiasis.

Le service ophtalmologique de l’hôpital de Kaolack a, à lui seul, opéré 1030 patients malades de cataracte, avec une large majorité ayant reçu d’implants, a souligné Dr Abdou Gaye, regrettant un certain nombre de perdus de vue après les dépistages.

Selon Dr Gaye, ophtalmologiste dans cet hôpital, la prévalence de la cécité dans les régions de Kaolack, Fatick et Kaffrine est de 1,4%, contre 31% pour la cataracte.

Les 10 districts sanitaires cibles ont étrenné chacun une unité de soins oculaires, dotée d’inverseurs chargeurs pour protéger les équipements, une moto pour appuyer les stratégies avancées, avec à la clé la formation de 15 techniciens chargés de la maintenance du matériel.

PON/ASG

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 229 fois
Ong-Associations


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance