Kaffrine ouvre une large réflexion sur son développement économique



Kaffrine, 29 sept (APS) – La région de Kaffrine (centre) veut défricher les axes de promotion d’un développement coordonné et cohérent par l’organisation, en décembre prochain, d’un forum auquel sont attendus des acteurs locaux, nationaux et internationaux, a annoncé jeudi son président Babacar Gaye.

M. Gaye ouvrait les travaux du comité préparatoire et scientifique de ce forum. Les 35 membres du comité sont chargés de finaliser les termes de référence du prochain forum, élaborer un programme et un agenda détaillés, préparer le budget et faciliter le déroulement.

Ils se sont retrouvés en atelier pour produire des documents de travail sur ‘’le contexte, les problèmes, les objectifs et stratégies’’ qui feront l’objet d’une demi-douzaine de panels sur le développement de la région.

Ce forum sera ouvert à toutes les ressources humaines de la région de Kaffrine et d’autres horizons, selon les organisateurs. ‘’L’organisation de ce forum est d’autant plus urgente que la nouvelle région (créée en 2008) est vierge en termes de développement. Tout est prioritaire et la région a besoin de planification adéquate fixant les orientations de son développement’’, a souligné le président du conseil régional.

Il a invité les membres du comité préparatoire à ‘’s’investir pleinement’’ pour une organisation parfaite du forum. ‘’Il ne peut y avoir de développement cohérent sans un bon aménagement de territoire’’, a-t-il signalé.

‘’Nous devons inventer une nouvelle forme de coopération internationale qui puisse recouper nos ambitions de développement local’’, a encore dit Babacar Gaye. Il préconise un développement économique essentiellement basé sur l’agriculture, l’élevage et l’exploitation forestière.

’’Notre région traine une réputation de pauvre, 65,3% de ses ménages vivant en dessous du seuil de pauvreté, alors que la moyenne nationale est de 48,5%. Cela, malgré les importantes ressources pédologiques et forestières, 11 forêts classées et deux réserves sylvo-pastorales, soit 241.850 hectares’’, a relevé M. Gaye.

Selon lui, la faible valorisation des productions économiques et la faiblesse des revenus des producteurs, à cause d’une gestion inorganisée des filières à laquelle s’ajoute la quasi-inexistence d’activités industrielles, poussent une bonne frange de la population active à l’émigration.

Le forum a pour objectif d’informer et sensibiliser les acteurs sur les défis de développement à relever pour la région.

Aussi permettra-t-il de faire le point sur les secteurs d’activités de la région, identifier les déterminants de la pauvreté, définir une approche de gouvernance locale, doter la région d’un portefeuille conséquent de projets et programmes pour booster le développement local et tracer les grandes lignes de ‘’la feuille de route’’ du conseil régional.

PON/ESF


Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 868 fois

Association des régions du Sénégal

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance

Emission Diwaan yi ak gox goxaan yi du 28/01/2012 sur la TFM