Recherche

KAOLACK/ PROBLEMATIQUE DE L’ASSAINISSEMENT DU SECTEUR URBAIN Le CRESPES se prépare à un plaidoyer



Le Comité régional d’évaluation et de suivi des politiques économiques et sociales du Sénégal (Crespes) qui se livrait tout dernièrement à un exercice d’orientation de son programme après les études précédemment menées en direction du programme d’assainissement de la périphérie urbaine de Kaolack, s’engage à un plaidoyer.

Cette structure, agissant du nom de la société civile et chargée de surveiller et d’évaluer les politiques sociales et économiques de l’Etat, invite aussi les décideurs de la République à prêter une attention particulière au programme sectoriel d’assainissement de la ville de Kaolack qui, visiblement, n’est plus une compétence municipale. Car, compte tenu d’une production en déchets qui s’accroît du jour au jour, et de la grandeur de l’enveloppe devant servir au financement du programme, la municipalité de Kaolack, apparemment n’est plus en mesure d’agir sans le concours de bailleurs de taille et des partenaires techniques de qualité. Cette requête vise en effet la définition d’une politique budgétaire conséquente pour l’assainissement de la commune de Kaolack, une gestion correcte des ordures ménagères et des eaux pluviales.

Avec à l’appui, l’installation massive de bassins de rétention et la mise en place de systèmes et de petites unités de recyclage sur toute l’étendue des zones de production. Toutefois dans le rapport des études précédemment menées, le Crespes a ainsi compris que la problématique de l’assainissement des sites à usage d’habitation n’est pas simplement une affaire des villes, mais il se trouve que dans les villages aussi, le déroulement d’un programme fiable d’assainissement constitue un besoin prioritaire fortement revendiqué.

La structure citoyenne a également constaté, dans ce rapport, que la question d’assainissement des villes et villages est aussi le maillon faible du Programme eau potable et d’Assainissement pour le millénaire (Pepam) pour poser les conditions d’un meilleur déroulement de son programme. Et, de l’autre côté, un prétexte pour le dit comité de «poursuivre le dialogue citoyen avec tous les acteurs du secteur de l’environnement, et faire face aux multiples défis que pose l’assainissement de la
ville de Kaolack».

L’appel que le Crespes vient de lancer à l’Etat obéit à la fois à deux volontés différentes: la volonté de créer une forte mobilisation autour de cette question centrale pour les prochains investissements prévus dans les collectivités et celle de pousser les décideurs à se saisir de la question et faire preuve de plus de cohérence institutionnelle et de stabilité dans les politiques définies pour l’assainissement.

Abdoulaye FALL
Sud Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 124 fois
Projets et Programmes


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 6
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance