Recherche

KAOLACK - FORAGES HYDRAULIQUES : L’Union des associations de forages ouvre une centrale d’achat



En décidant de créer une centrale d’achat, les différents responsables d’Associations d’usagers de forages (Asufor) du Projet d’amélioration et de renforcement des points d’eau dans le bassin arachidier (Parpeba) viennent d’enclencher la transition avec le nouveau Programme eau potable et assainissement du Millénaire et dont une composante sera basée dans le Bassin arachidier. Le Pepam/Ba, puisque c’est de lui qu’il s’agit, va ainsi relayer le Parpeba qui a pris fin.

Ainsi, les responsables d’Associations d’usagers de forages (Asufor), regroupés au sein de l’Union de solidarité des associations de forages (Usaba) en ont décidé, lors de la dernière réunion semestrielle des présidents d’Asufor, d’ouvrir une centrale d’achat à Kaolack.

« Ceci pour mieux prendre en charge le suivi des réalisations du Parpeba », selon Mamadou Ndiaye, le président de cette organisation.

Et, selon Babacar Thiaw, responsable de la section animation, sensibilisation et formation du projet Parpeba : "l’Union de solidarité des Asufor du Bassin arachidier (Usaba) qui s’était fixé comme objectif de mettre en place trois idées de projets dont : une mutuelle d’épargne et de crédit, une mutuelle de santé et une centrale d’achat, en a fait de cette dernière, une priorité".

Mamadou Ndiaye, président de l’union, d’en expliquer les contours, tenant ainsi compte des difficultés et des critères de performances et des compétences pour lesquels ils ont opté pour la mise en place de la centrale d’achat le plus rapidement possible.

Une manière pour eux de disposer des moyens conséquents pour la pérennisation des réalisations du Parpeba. Mais, une option dictée lors de cette réunion semestrielle des présidents, par les orientations qui ont été données après le compte-rendu détaillé des responsables moraux de l’union et les acquis combien importants en matière d’ouvrages hydrauliques au bénéfice de 53 associations d’usagers de forage.

La centrale va ainsi permettre aux Asufor de pouvoir disposer du matériel de rechange pour les ouvrages à temps voulu mais également et surtout être en même temps, un service de proximité.

Les Asufor étant souvent confrontées à des problèmes de retards de commandes. Le tout lié au manque de moyens financiers et matériels, de même que les ressources humaines.

Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1155 fois
Eau et Assainissement


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 8
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance