Recherche

Joal : le groupe Danone Industrie veut aider à la réduction de l’émission du CO2



Joal-Fadiouth, 3 mars (APS) - Le groupe français Danone Industrie veut contribuer de façon efficace à la réduction des émissions de CO2 au Sénégal, par le biais de la réhabilitation de la mangrove et la plantation de plusieurs millions de palétuviers, afin d’aider au développement de la pêche et de l’économie de la zone de Joal.

Ses responsables, qui ont noué un partenariat avec les acteurs locaux à travers l’Association "Protecteur de la mangrove", ont effectué jeudi une visite des différents sites concernés par le programme né de ce partenariat, pour rencontrer les acteurs.

"Nous commençons à nous préoccuper déjà de l’environnement dans notre propre stratégie industrielle, puisque nous avons une politique très volontariste de réduction de notre émission de CO2 liée à notre activité industrielle et commerciale", a déclaré Jean-Pierre Deffis, président de la société des eaux minérales d’Evian et de Volvic, une entreprise qui dépend du groupe Danone, premier groupe agro-alimentaire de la France.

La volonté du groupe, a-t-il souligné, est de ‘’réduire le carbone’’. La société a à cet effet ‘’une politique de réduction de cette entrée de carbone qui est, entre 2008 et 2011, de 40% de réduction’’. Il a qualifié ce résultat d’’’important", expliquant que lors des sommets de Kuyoto (Japon) et Cancun (Mexique), la barre était fixée à 20%.

"Nous sommes conscients que si notre objectif de réduire les émissions de CO2 est volontariste et dynamique, ce n’est pas suffisant. Mais nous allons aller au-delà de cet objectif", a promis M. Deffis.

"Notre ambition, c’est d’avoir une empreinte carbone qui soit neutre, c’est-à-dire qu’il n’y ait aucun impact dans notre activité industrielle et commerciale sur l’environnement et en terme de CO2", a-t-il dit.

Selon Jean-Pierre Deffis, pour arriver à cet objectif ambitieux, le seul moyen, c’est de repenser les émissions en CO2 par le biais des crédits carbones ou par la création de programmes avec des projets d’environnement dont le but est de capter le CO2 qui est dans l’atmosphère.

Ce captage permet d’émettre des crédits carbones pour une stratégie de compensation au Sénégal, avec un programme "original" de réhabilitation des zones humides, a-t-il expliqué.

"Ces programmes-là visent à réhabiliter des zones humides qui sont très nombreuses au Sénégal. Il y a un autre programme aussi de plantation de plusieurs dizaines de millions de palétuviers. Pour l’exécution programme de réduction de l’émission de CO2, l’ONG sénégalaise Océanium a été choisie par Danone", a indiqué Jean-Pierre Deffis.

Pour la mise en œuvre d’un tel programme, Danone a aussi reçu un soutien de taille, celui de Rotary Dakar Alizé.

Pour Abdou Karim Sall, président de l’Aire marine protégée (AMP) de Joal-Fadiouth, la mangrove joue un rôle très important dans la régénération de l’écosystème.

"L’année dernière, nous avons reboisé 300 ha de mangrove au niveau de Joal et nous commençons à sentir les effets positifs que cela apporte au niveau de la pêche. Nous en sommes vraiment satisfaits. Donc, ce partenariat avec Danone ne fait que nous aider davantage", s’est félicité M. Sall, par ailleurs secrétaire général de l’Association des jeunes pêcheurs de Joal-Fadiouth

ADE/ASG

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 690 fois
Développement durable


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 13
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance