Recherche

Genre- Les filles veulent participer à la prise des décisions



Dakar, 11 oct (APS) - Les jeunes filles ont plaidé samedi à Dakar pour la création d'une structure nationale capable de les aider à accéder aux instances de décision.

"Nous souhaiterons de tout cœur voir la naissance d’une structure qui pourra nous représenter sur tout le territoire sénégalais, une structure qui pourra nous aider à participer aux débats et à la prise des décisions. Une structure capable de porter la voix des jeunes filles au-delà de nos espérances", a dit Mame Astou Ndoye Paye, membre du gouvernement scolaire du lycée John Fitzgerald Kennedy de Dakar.

Elle intervenait à une cérémonie marquant la Journée internationale de la fille, qui est célébrée le 11 octobre de chaque année, sous l'égide des Nations unies. Cette année, les activités marquant la célébration de cette journée portent sur le thème : "Accès des femmes et des filles aux processus de prise de décision".

Cette manifestation est l’occasion pour "nous de montrer (…) que nous sommes capables de nous battre pour améliorer la condition toutes les jeunes filles", a souligné la lycéenne.

"Nos familles, et notre société en général, doivent refuser désormais que les violences, quelles soient leur forme, soient exercées sur nos filles. Ces filles sont l’avenir de nos nations, de nos Etats (…) Elles sont donc indispensables à l’équilibre de la société", a plaidé Gnagna Sidibé, ambassadrice de la campagne "Parce que je suis une fille" de l’ONG Plan Sénégal.

Les partenaires de cette campagne, dont l’Etat du Sénégal et ONU-Femmes, veulent "pousser les filles à persévérer dans les études et à s’insérer dans les processus de prise de décision".

FD/ESF

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 90 fois
GENRE


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 12
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance