Recherche

GESTION INTÉGRÉE DE L’EAU EN AFRIQUE DE L’OUEST : Des journalistes reçoivent les rudiments de la sensibilisation



La ressource en eau diminue de façon chronique un peu partout à travers le monde, hypothéquant ainsi les activités économiques et l’équilibre des écosystèmes. L’atelier de formation des journalistes, qui s’est tenu à Dakar, a pour objectif d’outiller les professionnels de la Communication sur la « crise de l’eau » pour une meilleure sensibilisation pour le changement de comportement.

Un atelier d’information et de sensibilisation de journalistes francophones et lusophones d’Afrique de l’Ouest sur la Gestion intégrée de la ressource en eau (Gire) s’est tenu récemment à Dakar. L’objectif était de donner aux journalistes les rudiments pour mieux traiter les questions liées à la gestion durable de l’eau.

« On parle beaucoup de l’environnement, mais pas de la gestion intégrée de l’eau. Nous voulons donner aux journalistes des instruments pour parler de la Gestion intégrée de la ressource en eau », a indiqué le directeur du Centre de coordination des ressources en eau « Ccre », Rui Sylva.

Les journalistes ont un rôle-clé à jouer pour faire comprendre aux autorités l’urgence d’élaborer des politiques rationnelles de l’eau. « Pour mieux rendre visible les activités du Ccre et mieux sensibiliser sur la Gire, il faut disposer des moyens et des canaux de diffusion.

C’est dans ce sens que les journalistes peuvent être d’un grand apport dans la transmission de l’information, la sensibilisation, l’éducation », a souligné Liberor Doscof Aho, chargé du programme communication et sensibilisation au Ccre-Cedeao.

Aujourd’hui, les acteurs veulent avant tout changer les mentalités en insistant sur la rareté de la ressource qui hypothèque plusieurs activités économiques des populations. Nombreux sont les Africains qui pensent que l’eau est un don de la nature inépuisable.

Le Ccre se fixe comme mission de vulgariser les enjeux de la gestion rationnelle de cette ressource non seulement pour les générations actuelles, mais aussi pour celles futures. Au juste, c’est l’une des missions du Cadre permanent de coordination et de suivi (Cpcs) de la Gestion intégrée en eau en Afrique de l’Ouest. « La mission du Cpcs est d’aider les Etats de la Cedeao à mettre en œuvre une gestion équitable et efficace de l’eau, tout en garantissant la durabilité de ses usages », explique le docteur Rui Silva.

Le docteur Adrien Coly a, dans sa communication, exposé tous les enjeux de la rareté de la ressource en eau. La Gire est une réponse à la diminution chronique de la ressource eau. « Le concept de la Gire a émergé au cours de la dernière décennie comme une réponse à « la crise de l’eau », c’est-à-dire la crainte affichée et généralisée qu’avec l’accroissement de la population, des besoins en eau et de la pollution, les ressources en eau douce de la planète subissent une pression de plus en plus inquiétante », a souligné Adrien Coly du département de Géographie de l’Ucad.

La préservation de la ressource, a-t-il conseillé, doit reposer sur plusieurs paramètres. « Comme l’eau est indispensable à la vie, la bonne gestion des ressources exige une approche globale qui concilie développement socio-économique et protection des écosystèmes », avance Adrien Coly.

Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 2054 fois
Eau et Assainissement


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 8
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance