Recherche

GESTION DE L'EAU DE FORAGE DANS LE MONDE RURAL : Louga partage son expérience.

La rationalisation de l'eau de forage par l'association des usagers du forage (ASUFOR) et des eaux usées, constitue autant de moyens pour le développement du monde rural. Telle est la conviction de l'agence japonaise de coopération internationale (JICA) qui, après l'installation de près de 120 forages au Sénégal, partage l'expérience du projet développement rural durable expérimenté dans la région de Louga. Il s'agit de permettre aux populations du monde rural des régions de Thiès, St-Louis, Kaolack, Diourbel et Fatick de bénéficier de l'expérience de la région de Louga dans le domaine de la gestion de l'eau des forages et de la valorisation des eaux usées.



C'est ce qui a motivé le séminaire de partage organisé à Thiès le mardi dernier 22 février 2011 par le projet développement rural durable de la coopération japonaise. Un séminaire qui a réuni les organisations paysannes du département et des services techniques du développement rural.

Sur la base d'un document conçu par la JICA et la direction de l'analyse, de la prévision et des statistiques, les responsables du projet sont revenus largement avec des images et des exposés à l'appui sur la gestion de l'eau des forages à Louga, dans la localité de Moukh-moukh plus particulièrement .

Il s'est agi, à Louga, de faire des forages le nœud du développement sur la base d'une gestion rationnelle de l'eau de forage pour le développement des activités telles que l'agriculture et l'élevage et à moindre coût. L'objectif principal étant d'améliorer les conditions de vie des populations du monde rural à travers leurs activités en utilisant les moyens du bord. L'outil principal, selon le chargé des programmes agriculture et développement rural au niveau de la JICA, M. Salif Coly, est le comité de gestion de l'ASUFOR qui se charge de la gestion rationnelle de l'utilisation de l'excédent d'eau dans les champs pour l'agriculture et les abreuvoirs pour l'élevage. A une échelle réduite, ce projet met l'accent sur la gestion des eaux usées dans les foyers pour le développement des activités de maraîchage, de micro jardinage et de l'élevage à domicile.

A ce niveau, hormis l'eau de consommation, presque tout peut être recyclé, que cela soit l'eau récupérée de la vaisselle ou encore du linge ne contenant pas d'acide. Toutes ces eaux sont récupérées et utilisées pour l'arrosage des micro jardins ou des potagers de l'arrière-cour des maisons.

Source :lematindafrique.com

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1723 fois
Eau et Assainissement


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 8
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance