Recherche

Financement du PSE : La Boad s’engage aux côtés du secteur privé



La mission résidente de la Banque ouest-africaine de développement (Boad) au Sénégal a organisé, hier, une rencontre d’information et d’échanges sur les opportunités de financement qu’elle offre aux secteurs parapublic et privé. L’initiative cadre avec l’engagement de l’institution régionale de développement d’accompagner la mise en œuvre accélérée du Plan Sénégal émergent (Pse).

Un solide partenariat s’est noué autour du Plan Sénégal émergent (Pse) avec l’engagement réaffirmé de la Banque ouest-africaine de développement (Boad) de contribuer efficacement à la mise en œuvre de ce plan stratégique national pour le développement économique et social du pays. L’institution communautaire a organisé, hier, un petit déjeuner d’échanges autour du thème : « la Boad et la promotion du secteur marchand au Sénégal : opportunités de financement du Pse ». Une rencontre qui a réuni les secteurs public et privé, ainsi que le Bureau chargé de l’opérationnalisation et de suivi du Pse (Bos) afin d’amener les différents acteurs à s’accorder sur la stratégie à développer pour mieux accompagner les entreprises dans la mise en œuvre des projets du Pse. Comme l’a expliqué le chef de la mission résidente de la Boad au Sénégal, Eric Bio, la rencontre s’inscrit dans les préoccupations du gouvernement d’accélérer la mise en œuvre du Pse.

L’ambition ainsi affichée de la Banque est de concrétiser l’engagement pris lors de la réunion (24 – 25 février 2014) du groupe consultatif, à Paris, de soutenir le Pse pour des financements à concurrence de 350 milliards de FCfa sur les cinq prochaines années. « La rencontre que nous avons organisé ce matin (Ndlr : hier matin) se situe dans cette optique là, de rencontrer les porteurs de projets, voir les différents problèmes qui se posent à eux et voir comment nous pouvons contribuer à l’accélération de la mise en œuvre du Pse », a indiqué Eric Bio.
Au Sénégal où la banque est opérationnelle depuis 1976, elle a financé près de 122 projets pour 505 milliards de FCfa. Maintenant, estime le chef de la mission résidente, il s’agit de faire mieux. « Nous voulons faire mieux. Il faut que l’engagement pris par le président de la Boad d’injecter un minimum de 350 milliards de FCfa dans l’économie sénégalaise à l’horizon 2018 – 2019 soit concrétisé. Nous sommes en train de montrer les opportunités de projets dans les différents secteurs », a soutenu Eric Bio.

La mission résidente de la Boad au Sénégal s’est ainsi inscrite dans la dynamique d’accompagner toutes les initiatives privées portées par un secteur privé local fort pour mieux centrer ses interventions dans la direction souhaitée par les autorités. « Nous avons discuté avec des porteurs de projets de tous les secteurs autour du Pse (l’énergie, l’agriculture, les mines, l’industrie, etc.) et nous avons échangé sur les modalités de coopération aussi bien dans les financements individuels et privés que le Partenariat public privé (Ppp) pour soutenir les efforts de financement de la croissance au Sénégal », a soutenu M. Bio au sortir de la rencontre.
Instrument stratégique des Etats, la Boad se considère aussi comme le partenaire des entreprises et entend conforter cette position.

Adama MBODJ
Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 198 fois
Plan Senegal Emergent (PSE)


Dans la même rubrique :
1 2
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance