Recherche

FORMATION AGRICOLE ET RURALE : Revue d’une décennie de coopération avec la Suisse



Partenaire de l’Etat sénégalais en matière d’agriculture, la Coopération suisse accorde une place importante à la formation des cadres dans ce domaine. C’est ainsi que des Journées nationales de la formation agricole et rurale (Far) sont organisées depuis hier.

Depuis 1997, la coopération suisse a initié une réflexion sur le dispositif et la politique de formation agricole et rurale du Sénégal. Réunissant les formateurs, les organisations de producteurs et la société civile, elle a permis de faire un diagnostic approfondi et d’analyser le contexte et les tendances lourdes dans le secteur agricole pour appréhender la demande dans le long terme. Pour accompagner ce processus, la Coopération suisse avait aussi mis en place, en juillet 2009, un programme d’appui aux initiatives des acteurs qui soutiennent la vision paysanne de l’agriculture et du monde rural. Les journées Far, qui durent jusqu’au 27 mai, sont une suite logique pour donner aux acteurs la possibilité de partager les résultats de ce programme. Selon le conseiller technique du ministre de l’Agriculture et de la Pisciculture, Mamour Guèye, ces journées se déroulent au moment où le gouvernement du Sénégal vient de lancer la révolution rurale dont la problématique essentielle demeure l’atteinte de la souveraineté alimentaire. « L’objectif d’augmentation de la productivité nous incite à actionner plusieurs leviers dont celui de la formation professionnelle agricole et rurale de tous les acteurs », affirme M. Guèye. Ce partenariat entre la Coopération suisse et le gouvernement du Sénégal s’est manifesté à plusieurs niveaux : Appui au dispositif des écoles de formation agricole et rurale ; impulsion d’une réflexion stratégique et prospective qui a abouti à la stratégie nationale de la formation agricole et rurale et à la mise en place d’un bureau de formation professionnelle agricole au sein du ministère. Chef de division suppléante au sein de la Direction Afrique de l’Ouest de la Coopération suisse, Mme Anne Zwahlen en a magnifié le dynamisme illustré par ce programme qui arrive à son terme. Selon elle, la mise en place de la stratégie nationale de la formation agricole et rurale a grandement atteint l’objectif qu’elle s’était fixé, à savoir remettre les acteurs locaux au centre du processus. « Certes, beaucoup reste à faire et à clarifier, mais nous avons confiance », souligne Mme Anne Zwahlen.

PAPE SANOR DRAME
Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1197 fois
Agriculture


Commentaires articles

1.Posté par jean claude le 06/10/2011 17:10
je suis disponible pour assurer une formation de mécaniciens en agriculture du tracteur de ses outils adaptables

2.Posté par MOUMINE DJIMET DIKEROU le 16/10/2011 10:58
mon organisation denommée action type contre le maraige precoce et l'excision voulais etre membre de votre reseau par ou passer je ss au tchad dans la region du Guera

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 17
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance