Recherche

Eau potable: des zones rurales affichent un taux d’accès de plus de 91% (responsable)



Thiès, 5 fév (APS) – Le taux d’accès à l’eau potable en milieu rural a déjà dépassé 91% dans certaines zones alors que le gouvernement vise un objectif de 82% d’ici 2015, a indiqué mardi à Thiès, le Directeur de l’Exploitation et de la Maintenance (DEM) du ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Daouda Gningue.

M. Gningue s’exprimait lors de l’atelier régional axé sur : ‘’L’étude de définition de l’organisation et du financement de la maintenance des forages ruraux motorisés en perspective de la mise en place de l’Office de gestion des forages ruraux (OFOR)’’.

Cette rencontre permettra, entre autres, d’informer le public, les acteurs du secteur sur les résultats attendus de cette reforme du financement et de la gestion des forages ruraux pour décliner les processus de mise en œuvre, a-t-il souligné.

L’atelier de Thiès, qui marque le lancement de cette étude, a été présidé par l’adjoint au gouverneur de Thiès, Diadjié Dia. Etaient également présents le Préfet du département, des Sous-préfets, des chefs de services régionaux de l’Hydraulique de la région et des acteurs ruraux de l’Association des usagers de forage rural (ASUFOR).

Des rencontres similaires se tiendront dans les autres régions et réuniront les Gouverneurs, Préfets, autorités administratives, les acteurs du secteur de l’hydraulique rural et les usagers.

L’atelier ‘’permettra de procéder dans chaque région à la collecte des données techniques sur les forages ruraux motorisés, des données administratives sur le personnel de la DEM, mais aussi de recenser les opérateurs privés de maintenance au niveau de chaque région visitée’’, a dit Daouda Gningue.

Selon un document de presse, depuis 1996, l’Etat du Sénégal a engagé un processus de reforme du secteur de l’hydraulique qui transfère au secteur privé des activités opérationnelles de maintenance et de dépannage des forages ruraux.

Le texte ajoute qu’en milieu rural, l’Etat assume directement la gestion sectorielle de l’eau potable et de l’assainissement. Il poursuit qu’avec l’augmentation croissante du nombre de forages motorisés qui est passé de 150 forages en 1982 à 1435 forages en 2012, l’Etat à travers la DEM assure la maintenance de cet important parc.

Selon la même source, ‘’la pérennité de cet important patrimoine ne pourrait être assurée que par une prise en charge dans un cadre organisationnel plus approprié avec une plus forte responsabilisation des usagers et des collectivités locales et une implication accrue du secteur privé’’.


BD/OID

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 151 fois
Eau et Assainissement


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 8
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance