Recherche

ÉVALUATION DES POLITIQUES ET PROGRAMMES PUBLICS NIASSE INVITE LA COUR DES COMPTES A S’INTERESSER AU PSE



Le Président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, invite Cour des comptes à une réflexion prospective pour l’établissement de rapports publics sur la mise en œuvre pratique des volets successifs du Plan Sénégal émergent (Pse). C’était hier, vendredi 1er juillet, lors de la cérémonie du rapport général public 2014 de la Cour des comptes au président de l’Assemblée nationale.

S’exprimant hier, vendredi 1er juillet, lors de la cérémonie de remise du rapport général public 2014 de la Cour des comptes au président de l’Assemblée nationale, Moustapha Naisse a notamment recommandé à cet organe de contrôle des établissements publics et parapublics d’occuper la place qui est la sienne dans le Sénégal tourné vers l’émergence.

«En ces moments cruciaux où notre pays aborde un tournant vers l’émergence à travers des programmes ambitieux, la Cour des Comptes doit, plus que jamais, occuper la place qui est la sienne. Les magistrats de la Cour doivent être mis dans les conditions les plus convenables de travail pour plus d’efficience et d’efficacité», a exhorté le Président Moustapha Niasse lors de cette cérémonie qui, selon lui, obéit un rituel républicain, mais aussi une occasion d’échanges fructueux pour baliser et ouvrir des pistes nouvelles.

Poursuivant son propos, le leader de l’Alliance des forces du progrès (Afp) a ainsi invité le Premier président de la Cour des compte, Mamadou Hady Sarr et les membres de sa délégation composée, entre autres, du Procureur général près de la Cour et des présidents de Chambre pour ne citer que ceux-là, à une réflexion sur la mise en œuvre pratique des volets successifs du Plan Sénégal émergent (Pse). «Le Sénégal a besoin, aujourd’hui, face aux défis du développement qui nous attendent, d’un organisme d’audit et d’évaluation des politiques publiques, disposant des moyens nécessaires pour accomplir ses missions. Mais au-delà de l’action de contrôle, de vérification, d’information et de conseils, je voudrais inviter les magistrats de la Cour à une réflexion prospective pour l’établissement de rapports publics sur la mise en œuvre pratique des volets successifs du Plan Sénégal émergent (Pse)».

Auparavant, le Président Moustapha Niasse, rappelant la place prépondérante qu’occupe la Cour des Comptes au sein de notre armature institutionnelle, a salué le travail de cet organe dans l’instauration d’une gouvernance vertueuse. «Par votre action permanente de vérification, d’information et de conseils, vous contribuez à l’instauration d’une gouvernance vertueuse. Vous veillez ainsi à la transparence et à la sincérité de la gestion des finances publiques, à l’amélioration des méthodes et techniques de gestion des organismes publics, à l’évaluation des politiques et programmes publics, à la sauvegarde du patrimoine public. Et cette énumération n’est pas exhaustive». De son côté, le Premier président de la Cour des comptes, Mamadou Hady Sarr faisant l’économie de ce document, a déploré la persistance des dysfonctionnements dans la gestion de certaines entreprises et organismes publics.

Sud quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 192 fois
Plan Senegal Emergent (PSE)


Dans la même rubrique :
1 2
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance