Recherche

EMPLOIS NON SALARIES POUR LES JEUNES DE KOLDA Un plan d’action sur la table du Ministre



Les jeunes de la région du Fouladou feront parvenir au Ministre de la jeunesse, de l’Emploi et de la Promotion des Valeurs Civiques, Benoit Sambou, « un plan d’actions pour l’emploi non salarié des jeunes de Kolda ». Ils ont par la même occasion, demandé au ministre de tutelle de porter leur plaidoyer auprès du gouvernement. Les jeunes s'engagent à appuyer la promotion des valeurs civiques auprès des organisations des jeunes et celles des métiers Agricoles.
Tels sont les points saillants retenus lors du forum de 48h sur l’emploi des jeunes et organisé par le projet Alternatives endogènes contre les migrations irrégulières «ALEMI » les 16 mardi et mercredi 17 avril.

Les jeunes ont souhaité voire valoriser le potentiel naturel dont notre région est dotée par la mise en place d’infrastructures de désenclavement (routes bitumées ; pistes de production, ouvrages de franchissement), de maîtrise de l’eau (barrages, mini barrages, digues, forages) et de fourniture d’énergie ; ainsi que les ouvrages hydro agricoles existants (bassin de l’Anambé, vallée du sofaniama, barrage de Niandouba, fleuve de Casamance). Ils ont aussi parlé de la multiplication des fermes agricoles, en s’inspirant des expériences locales réussies.

Le forum a souligné la nécessité d’alléger les procédures d’affectation des terres par les collectivités locales, de mettre en place un système de crédit adapté aux besoins des activités des jeunes, d’appuyer la mise en place des entreprises de valorisation des services agricoles (labour, fourniture de semence et d’intrants, fabrication et réparation de matériel agricole, transformation, conservation et commercialisation). De même que la réhabilitation et la redynamisation des centres de formation existants dans la région, avec des modules adaptés aux besoins des terroirs (entreprise écoles). Et de transformer le centre polyvalent de Kolda en un institut universitaire des métiers.

Autour des différents acteurs, le forum à contribué à l'identification de stratégies et de schémas de réduction du chômage des jeunes par des actions de valorisation de l'agriculture adaptées et des opportunités qu’offrent les potentialités d'une région dotée en ressources naturelles. La cérémonie d'ouverture a été présidée par M. Fossar Souané, conseiller technique du ministre de la Jeunesse qui s'est réjoui de cette avancée prise par les koldois dans la réflexion sur l'emploi. Il annonce qu’une concertation nationale va bientôt avoir lieu sur le sujet. Et les travaux de Kolda y seront versés. Mais il a rappelé aussi que parler d'emploi, «c’est aussi parler de formation, car les deux vont ensemble.» Le projet «ALEMI » qui entend lutter contre l'émigration illégale, travaille aussi à l'émergence de l'emploi non salarié. Les jeunes sont aidés à monter des micro-entreprises dans des secteurs porteurs et accompagnés pour un bon départ.

Précisons qu’à Kolda, près de 75% de la population de Kolda est jeune et la problématique de l'emploi est une réalité. Dans une région pauvre, sans tissu industriel et structures de formation, le sous-emploi est plus qu’une réalité. Cela, malgré un énorme potentiel sylvo-agropastorale capable de servir de levier pour le développement de la région. Cette situation d'inactivité a conduit au sous-emploi et au chômage des jeunes qui sont traversés par des sentiments de marginalisation. C'est pour trouver ensemble des propositions que le projet Alternatives endogènes contre les migrations irrégulières «ALEMI» a organisé ce forum de deux jours.


Abdou Diao
Sud Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 159 fois
Démographie-Population


Dans la même rubrique :
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance