Recherche

Développement rurale durable : La communauté rurale de Thiamène s’ouvre à l’agriculture Bio basée sur une gestion rationnelle de l’eau



‘Parvenir à un développement communautaire à travers les expériences de maintenance des ouvrages hydrauliques et des activités collectives’, telle est la visée globale du projet de développement rural durable (Pdrd). La communauté rurale de Thiamène est une parmi les huit localités d’intervention du projet dans le département de Louga. Le programme y a démarré le mois de juillet dernier, durant la phase de prolongation du projet.
Actuellement, les principales activités menées dans cette communauté rurale concernent la formation en développement communautaire des leaders organisationnels. Il est également mis en place un champ collectif sur lequel une formation continue en technique de maraîchage est dispensée aux groupements de promotion féminine.
Ce maraîchage s’effectue autour des forages avec un modèle orienté vers trois axes. La valorisation des ressources locales, un investissement moindre et l’économie d’eau en sont les exigences. Ainsi, les périmètres sont irrigués par les 300 m3 d’excédent d’eau des forages autour desquels sont implantés les périmètres maraîchers. ‘On n’utilise pas beaucoup d’intrants externes. Les intrants s’acquièrent pratiquement au niveau local. On valorise le fumier au détriment des produits chimiques’, fait savoir Souleymane Diouf de Linguère.
Les populations espèrent, via ce programme, pouvoir produire par eux-mêmes tous les produits maraîchers dont elles ont besoin. ‘On se rendait d’habitude à Potou, qui est à 55 kilomètres, ou à Touba, pour acquérir des produits maraîchers’, fait savoir la présidente Fatou Léna Sarr.
Pour Madiéna Top, président de l’Association des usagers du forage (Asufor), sur 70 groupements de femmes présents dans la communauté rurale de Thiamène, seuls 20 contribuent à l’exploitation maraîchère. Ainsi, requiert-il une superficie de 2 hectares supplémentaires afin de contribuer à lutter contre l’exode rural.
Le projet de développement rural durable financé par l’Agence internationale de coopération internationale en est à sa phase de prolongation qui devra prendre fin en mars 2012. La première phase s’était effectuée sur deux ans (mars 2008-mars 2011).
Aïda C. Diop
Wal Fadjri

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1020 fois
Eau et Assainissement


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 8
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance