Recherche

Des financements pour les projets de femmes de la Casamance



Ziguinchor, 2 mars (APS) - Le ministre de la Femme, de la Famille et de l'Enfance, Anta Sarr, a procédé samedi à la remise de financements destinés à 109 projets portés par des femmes des départements de Ziguinchor, Oussouye et Bignona, a constaté le correspondant de l'APS.

"D'un montant de 85 millions de FCFA, ces financements sont destinés à accompagner les femmes de la région dans leurs activités, pour la plupart génératrices de revenus", a-t-elle expliqué à Ziguinchor où se tenait la cérémonie de remise desdits financement, en présence d'autorités administratives, locales, religieuses et coutumières de la région.

Pour 2013 et 2014, des financements d'environ 1,2 milliard de francs FCFA ont été mobilisés pour différents de projets, a souligné Anta Sarr, en réitérant la volonté du gouvernement sénégalais de poursuivre ses "efforts inlassables" dans ce domaine.

Selon le ministre de la Femme, de la Famille et de l'Enfance, les pouvoirs publics sénégalais espèrent parvenir par ce biais à une plus grande autonomisation des femmes sénégalaises.

Anta Sarr a aussi remis un lot de matériel informatique et logistique constitué de 3 ordinateurs, 3 imprimantes, 8 ventilateurs et 3 motos, pour renforcer les moyens de travail des services déconcentrés du développement communautaire, afin de mieux encadrer et suivre les femmes bénéficiaires.

Elle a exhorté les femmes bénéficiaires de financements à une utilisation rationnelle des sommes dont elles bénéficient et leur a demandé de faire preuve de civisme en remboursant les crédits octroyés à la suite de la sélection de leurs projets par le Comité national logé au Fonds national de crédits pour les femmes (FNCF).

La députée Rama Diatta, après avoir félicité la ministre Anta Sarr pour "la démarche novatrice adoptée dans la sélection des projets", a plaidé en faveur de la formation des femmes bénéficiaires dans le domaine des remboursements de crédits.

La présidente de la Plateforme des femmes pour la paix en Casamance (PFPC), Ndèye Marie Thiam, a de son côté assuré à Mme Sarr que les femmes de la Casamance vont rembourser les crédits octroyés selon les modalités fixés par le FNCF.

Mme Thiam a cependant soutenu que les femmes de la zone méridionale, composée des régions de Ziguinchor, Sédhiou et Kolda, ont besoin de financements substantiels pour des produits de qualité qui leur permettraient d'affronter le marché sous-régional et international.

Mawa Doumbia, la représentante des femmes bénéficiaires des départements de Ziguinchor, Oussouye et Bignona, s'est dite convaincue que les financements des projets n'obéissent pas à des critères politiques, mais de développement.

ASB/BK

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 348 fois
GENRE


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance