Recherche

Dakar : les populations inondées invitées à adopter de bonnes pratiques d'hygiène



Pikine, 23 dec (APS) – Le coordonnateur de l'ONG EVE (Eau, Vie et Environnement), Cheikh Aliou Bèye, a invité samedi à Diamaguène Sicap-Mbao (banlieue dakaroise), les populations des zones inondées à adopter les bonnes pratiques d'hygiène en vue d'éviter certaines maladies liées à la stagnation des eaux.

"Le plus difficile, c'est les comportements. Malgré les difficultés, malgré le fait qu'on est dans une situation d'inondation, je pense qu'il y a des pratiques d'hygiène cruciales que les populations doivent intégrer dans leurs mentalités pour éviter certaines maladies" a-t-il notamment indiqué.

M. Bèye s'exprimait lors de la distribution de kits d'hygiène, dans le cadre d'un programme piloté par son ONG et intitulé "Assistance humanitaire aux populations affectées par les inondations de 2012 à Pikine".

Les kits distribués aux populations sont évalués à 41 millions de francs CFA et se composent de barres de savon, de poubelles en plastique d'une capacité de 50 litres l'unité, de bouteilles d'eau de javel et de grésil. Ils ont été distribués à 3000 ménages de la banlieue touchés par les dernières inondations.

La distribution de ces kits d'hygiène a été précédée d'une évaluation de la qualité de l'eau, l'hygiène et de l'assainissement. Cette action a été déroulée du 12 au 17 septembre dernier dans sept communes d'arrondissement du département de Pikine.

L'évaluation avait ciblé les communes d'arrondissement de Diamaguène Sicap-Mbao, Tivaouane Diacksao, Yeumbeul Sud, Guinaw-rails Sud, Guinaw-rails Nord, Thiaroye gare et Dalifort.

Le même travail a été aussi effectué à Médina Gounass et Wakhinane Nimzat, deux communes d'arrondissement du département de Guédiawaye.

L'étude a montré que les principaux problèmes notés dans ces localités sont liés au remplissage des fosses sceptiques, au manque de conditionnement adéquat des ordures à domicile et de produits d'hygiène (savon, javel, poubelle réglementaire). Il y a aussi l'absence d'un dispositif fixe de lavage des mains.

A cela, s'ajoutent les mauvaises pratiques d'hygiène observées telles que le mélange voulu ou non du trop-plein des eaux des fosses dans les eaux pluviales, le jet des ordures ménagères dans les eaux de stockage à l'intérieur ou aux abords des maisons, etc.


SG/BK



Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 636 fois
Eau et Assainissement


Commentaires articles

1.Posté par Diop le 23/12/2012 18:54
Bonjour. Je cherche l'adresse de l'Agence Nationale de l'Aménagement du Territoire (ANAT). Quelqu'un peut-il m'aider ? Merci

2.Posté par April Optimalis le 28/03/2013 11:50
Bonjour,
Pour éviter certaines maladies, la population doit respecter les règles d'hygiène pratique du quotidien. La distribution de ces kits d'hygiène doit s'accompagner d'un sensibilisation pour les inciter à vivre avec propreté.

3.Posté par Infos santé le 06/05/2013 12:29
Bonjour,
Pour le respect des règles d'hygiène c'est surtout la motivation qui manque pour de nombreuses personnes. C'est le principal problème.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 8
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance