Recherche

DÉVELOPPEMENT DES TIC : Un fonds d’investissement annoncé



Pour aider au développement du secteur des Technologies de l’information et de la communication, un fonds d’investissement des Tic sera bientôt créé au Sénégal.

L’Etat du Sénégal a décidé de porter sur les fonts baptismaux un fonds d’investissement pour les Tic pour mieux valoriser la créativité des jeunes.

La révélation a été faite avant-hier par le responsable de la Grappe Technologie de l’information et de la communication (Tic) de la Stratégie de croissance accélérée (Sca), Malick Ndiaye. C’était au cours d’un atelier organisé par l’Institut de formation, Management, ingénierie et technologie (Mit/Cfpia), en collaboration avec le Conseil national du patronat (Cnp) et l’Association nationale des directeurs et cadres du personnel (Andcp), à Dakar.

Une telle stratégie permettrait de résorber le déficit de ressources humaines dont souffre le secteur des Tic. « Nous avons perdu beaucoup d’investisseurs du fait de la non disponibilité, en nombre suffisant, d’ingénieurs spécialisés dans le domaine des Tic. Les ressources humaines sont bien formés au Sénégal mais elles sont largement insuffisantes », a déploré M. Ndiaye. Il a souligné que les Tic représentent « un accélérateur de croissance », le secteur ayant participé, en 2008, à « 7 à 8 % du Pib national » avec un chiffre d’affaires d’environ « 800 milliards de FCfa dont 600 milliards pour les 3 opérateurs ».

Insertion des jeunes

Malick Ndiaye, qui a noté que « 2.100 acteurs et 33 entreprises ont été dénombré dans le secteur en 2007 », a aussi informé que ces 3 opérateurs ont investi « 200 milliards de FCfa, soit 12% des investissements privés au Sénégal ». M. Ndiaye a précisé que la faisabilité et les mécanismes de la mise en œuvre du fonds seront établis cette année dans le cadre d’un plan d’actions afin de soutenir les entreprises avec des concepts innovants en matière de télécommunications. Il a annoncé, outre le fonds, la mise en place d’un « incubateur d’entreprises en TIC pour lutter contre la déperdition », grâce au soutien de la Banque mondiale et d’un fonds d’impulsion et d’innovation pour « aider les jeunes créateurs ».

Dans l’optique d’une optimisation du fonctionnement des entreprises de télécommunication, le Technopole, qui sera transformé en cyber-village, va abriter les entreprises.

« Branchez-vous sur le marché de l’emploi ». C’est le thème de cet atelier consacré à la question cruciale de l’insertion professionnelle des jeunes. Décelant les mots-clé : orientation, insertion, marché du travail, emploi, l’administratrice du Mit a rappelé que si « les entreprises sénégalaises ont un besoin croissant en ressources humaines qualifiées, elles rencontrent d’énormes difficultés pour recruter ».

Les raisons sont : exigence de professionnalisme, déficit d’attractivité dans certains secteurs, etc., a souligné Mme Fall. Elle a ajouté que les changements qui affectent le marché du travail exigent « compétence et facilité d’adaptation », surtout une adéquation « formation-emploi ». C’est pourquoi les participants ont prôné l’assainissement du secteur de la formation. Représentant le ministre de l’Enseignement technique, Mme Cécile Mbengue a affirmé que l’Etat a pris une série d’initiatives dans ce sens.

Babacar DIONE
Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1932 fois
TIC et Développement local


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance