Recherche

Changements climatiques : le manque de coordination entre l’exécutif et le législatif dénoncé



Dakar, 2 août (APS) – Le président du Réseau régional des parlementaires et élus locaux, Mamadou Lamine Thiam, a déploré le défaut de ’’coordination’’ entre les pouvoirs exécutif et législatif dans l’examen de ’’la problématique des changements climatiques’’.

’’Je déplore le manque de coordination qu’il y a entre l’exécutif et le législatif dans la problématique des changements climatiques’’, a notamment indiqué M. Thiam lors d’un point de presse, vendredi à Dakar.

’’Nous n’attendrons plus les exécutifs pour parler et résoudre les problèmes touchant à l’environnement, nous allons les interpeller à travers les réseaux’’, a-t-il ajouté

Mamadou Lamine Thiam faisait face à la presse, en prélude à l’atelier sous régional des parlementaires et élus locaux au service de la gouvernance climatique dans l’espace du Programme régional de conservation de la zone marine et côtière de l’Afrique de l’Ouest (PRCM) et de la CEDEAO prévu du 3 au 5 août à Praia (Cap-Vert).

S’expliquant sur les raisons qui ont poussé les parlementaires à tenir une telle rencontre, M. Thiam a déclaré : ’’nous voulons nous faire entendre, et après Praia, personne ne pourra ignorer nos prises de position.’’

’’Il y a des lacunes qu’il convient de relever ou de combler. Ce sont les parlementaires qui votent les lois et les ratifient. C’est un pouvoir incontournable’’, a de son côté déclaré Racine Kane, chef de mission de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) Sénégal.

Partant de là, il a indiqué que le réseau entend mettre à profit l’atelier pour ’’demander’’ à ses membres ’’leur avis pour l’adoption d’une plateforme d’action’’ qu’il compte ’’présenter’’ à Copenhague (Danemark).

Pour Racine Kane, ’’la position des parlementaires africains doit être connue’’ lors de la réunion sur les changements climatiques prévue dans la capitale danoise.

Appuyant la position du chef de mission de l’UICN sur la responsabilité des parlementaires, le vice-président de l’Assemblée nationale, Ndiawar Touré, a estime qu’il est nécessaire pour les parlementaires de ’’s’organiser’’ afin de ’’pouvoir jouer leur rôle de contrôle’’.

L’atelier des parlementaires et élus locaux au service de la gouvernance climatique dans l’espace PRCM et CEDEAO est organisé par le PRCM.

La rencontre qui s’inscrit dans le cadre du Programme d’appui au réseau régional des parlementaires et élus locaux environnementalistes des pays du PRCM est coordonnée par l’ UICN Sénégal.

Elle verra la participation de pays africains comme le Cap-Vert, la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau, la Mauritanie et le Sénégal.

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 492 fois
Développement durable


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 13
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance