Recherche

Changements climatiques : des parlementaires s’allient avec l’Unesco



Saint-Louis, 18 déc (APS) – L’Alliance des parlementaires et élus locaux pour la protection du littoral ouest africain (APPEL) a signé, avec le Projet d’adaptation aux changements climatiques et côtiers en Afrique de l’Ouest, un protocole d’accord aux termes duquel les deux parties s’engagent à mener des actions conjointes d’information et de communication pour la vulgarisation de bonnes pratiques d’adaptation aux changements climatiques.

Signé vendredi à Saint-Louis, en marge du Forum international sur les changements climatiques ouverts la veille dans la capitale du nord, ce protocole d’accord est la concrétisation d’une collaboration entre l’Unesco et les parlementaires, a déclaré Amadou Lamine Thiam, président de l’APPEL, structure regroupant des sénateurs, députés et élus locaux.

D’habitude, la lutte contre les changements climatiques se menait de manière sectorielle à l’échelle nationale, mais avec ce protocole, une approche internationale va présider à la mise en œuvre des actions de l’APPEL, soutenu par l’UICN dans ses activités, a-t-il ajouté.

Pour la représentante de l’Unesco, le professeur Isabelle Niang, la signature de ce protocole d’accord ouvre la porte à une activité de sensibilisation et de lutte contre le phénomène des changements climatiques qui auront des incidences plus néfastes pour les générations futures si rien n’est fait.

L’APPEL, selon un document remis à la presse, a été mis en place en 2009 et regroupe les réseaux nationaux de parlementaires et élus locaux environnementalistes des pays du Cap-Vert, de la Gambie, de la Guinée Bissau de la Mauritanie, de la Sierra Leone et du Sénégal.

Sa mission fondamentale est de contribuer à l’amélioration de la gouvernance environnementale de la zone côtière et marine de l’Afrique de l’Ouest par l’harmonisation des cadres législatifs et réglementaires.

Elle se fixe comme objectifs de contribuer à la mise en place d’un cadre de dialogue et de collaboration pour l’amélioration de la cohérence intersectorielle et géographique des politiques concernant la gestion de la zone côtière marine.

Dans le cadre de ce protocole les deux parties s’engagent à mener des actions conjointes d’information et de communication au profit des différents acteurs, notamment en vue de faire la promotion et la vulgarisation de bonnes pratiques d’adaptation aux changements climatiques.

AMD/BK

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1008 fois
Développement durable


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 13
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance