Recherche

CONTRE L’AVANCEE DE LA MER SUR GOREE Le FEM s’engage pour une solution durable



En visite de travail hier, à Gorée, la Présidente Directrice générale du Fond pour l’environnement mondial (Fem) a annoncé le soutien du de son institution dans la résolution du problème de la menace de l’avancée de la mer sur l’Ile de Gorée. En compagnie des autorités locales de l’Ile, Dr Naoko Ishii a indiqué que le Fem entend jouer le rôle de catalyseur dans la résolution de ce problème environnemental.

Le Fond pour l’environnement mondial (Fem) va voler au secours de l’Ile de Gorée. En visite de travail hier lundi 14 juillet, sur l’Ile, la Présidente Directrice général du Fem, Dr Naoko Ishii s’est engagé à être l’avocat de Gorée auprès de la communauté international.

Lors d’un point de presse tenu après une visite guidé en compagnie du maire de la localité, Me Augustin Senghor et quelques membres de son staff, Dr Naoko Ishii, après avoir jugé épouvantable le niveau d’avancement de l’érosion côtière, a indiqué que le Fem va contribuer à la résolution du problème de l’avancée de la mer. «Le Fem va jouer un rôle de catalyseur pour mobiliser les acteurs de renoms internationaux qui ont déjà visité l’Ile pour une solution durable à ce problème», a notamment assuré la directrice générale du Fem qui effectue ainsi sa première visite sur l’Ile. Auparavant, la Pdg du Fem, qui a commencé cette visite par la Maison des Esclaves a aussi plaidé pour la sauvegarde de ce site pour, dit-elle, «sensibiliser la génération future sur ce qui s’est passé pour un plus jamais ça».

Du coté de la municipalité (de l’Ile), on se réjouit de cet engagement du Fem considéré comme «un signe d’espoir pour toute la population de Gorée. Le Fem est la première institution à venir sur l’Ile après le passage de la houle. Cet engagement d’être le porte-voix de notre commune au sein de la communauté internationale suscite donc en nous un grand espoir», a laissé entendre, Augustin Senghor à la suite de la Directrice du Fem.

Pour rappel, l’île de Gorée a fait objet d’une attaqué par une violente houle en juin dernier. Cette dernière avait causée d’importants dégâts sur le mur de la mosquée de l’île qui a finalement cédé mais aussi sur celui du lycée Mariama Bâ.


Nando Cabral Gomis
Sud Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 176 fois
Développement durable


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 13
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance