Recherche

CASAMANCE : GESTION RATIONNELLE DES RESSOURCES EN EAU Kolda, Sédhiou et Ziguinchor valident les plans d'action de la DGPRE




 
 
Des agents et partenaires d'intervention du secteur de l'hydraulique des régions de Sédhiou, Kolda et de Ziguinchor ont pris part hier, jeudi 5 janvier à un atelier de validation des plans d'action pour une gestion rationnelle des ressources en eau. L'objectif est de restituer aux parties prenantes des différentes régions les plans d'action élaborés lors des rencontres nationales. Des textes réglementaires seront produits par l'Etat du Sénégal avec un outil de supervision des agents à l'échelle communautaire.
 
Les enjeux de l'accès à l'eau, son utilisation, sa conservation et de la protection de son environnement sont les axes majeurs des études sur le projet de mise en œuvre du plan d'action de gestion intégrée des ressources en eau au Sénégal. L'atelier de ce jeudi se propose de restituer aux parties prenantes des régions de Sédhiou, Kolda et Ziguinchor les plans d'action élaborés lors des rencontres nationales.

Antoine Diokel Thiaw le chef de mission du bureau d'étude IDEV-IC ex SENAGROSOL qui est chargé de l'élaboration du plan a fait savoir que « de façon spécifique, l'atelier vise à valider les lignes d'action présentées dans le plan d'intervention, de formuler des projets s'inspirant des lignes d'action et de définir les modalités de leur mise en œuvre ainsi que les acteurs concernés, leurs rôles et responsabilités. Il s'agit aussi de définir les missions, les mécanismes et modalités de mise en place de plateformes régionales et de comités locaux de l'eau au niveau des collectivités locales ».

Les résultats attendus sont de plusieurs ordres selon Niokhor N'dour le coordonnateur du projet PAGIRE  logé à la Direction pour la Gestion et de la planification des Ressources en Eau «nous mettons l'accent sur la participation des l'ensemble des populations pour faire de la gestion de l'eau l'affaire de tous car sans eau saine, on ne peut  parler de bonne santé des communautés. Un ensemble de mécanisme et à toutes les échelles est élaboré pour réussir le pari».
A la suite de la validation des plans d'action, a ajouté Omar Kanté le coordonnateur de l'antenne sud du bureau d'étude IDEV, «il sera mis en place des cadres de concertation pour la gestion des ressources en eau dans les collectivités locales.  La mission pour l'essentiel la supervision de l'utilisation de ces ressources sur la base des textes réglementaires produits par l'Etat».

Les acteurs cibles de cet atelier sont les représentants d'agences d'aménagement et de structures gestionnaires des services d'eau, d'institutions universitaires et de recherches, des autorités administratives, locales, des services techniques déconcentrés et autres partenaires d'intervention.

Dans les recommandations le préfet du département de Sédhiou qui présidait la rencontre a suggéré que le cadre de concertation mis en place dans le sillage des assises régionales d'harmonisation des intentions d'intervention dans la région de Sédhiou. La proposition agrée tous sous réserve, ajoute Antoine Diokel Thiaw, que ces membres soient davantage capacités à assumer pleinement cette mission.

Moussa DRAME
Sud Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 921 fois
Eau et Assainissement


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 8
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance