Recherche

BONNE GOUVERNANCE : Des collectivités locales se connectent aux Tic



Six communautés rurales de Malem Hoddar et Kébémer vont profiter des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Cela en vue d’améliorer la gestion de leur cadre de vie.

Une occasion que ces collectivités locales ont bien voulu saisir pour s’y investir en partenariat avec le laboratoire d’informatique de l’Ecole supérieure polytechnique (Esp) de Dakar.

Une bonne école qui devrait favoriser la gestion des ressources financières, mais aussi la gestion du secteur de la santé et la question foncière.

A Malem Hoddar, l’aide de l’outil informatique va constituer l’un des résultats du projet « Tic et bonne gouvernance » initié par l’Eps de Dakar avec l’appui du Crdi. Les collectivités locales bénéficiaires du projet sont Boulel et Kathiote dans le Kaffrine et trois autres de Kébémer dont Darou Mousty. En plus d’être équipées d’un point Cdma permettant un accès à internet sans fil et d’une dotation en parc informatique, elles vont ainsi trouver un système simplifié de gestion.

« Ici, il est question d’aider les collectivités concernées à mieux gérer des ressources en utilisant l’outil informatique », a souligné le chef du laboratoire informatique de l’Esp de Dakar, Alex Corentin. Pour lui, l’originalité d’un tel projet se situe sur la mise en place du premier point Cdma de la Sonatel dans le cadre du projet à Malem Hoddar.

Ainsi, le choix de quinze personnes ressources a été fait et elles auront la lourde responsabilité de tester l’impact de l’informatique dans la gestion budgétaire. L’alerte sanitaire et l’épineuse question foncière devraient figurer dans les bases de données du système informatique en question. La communauté rurale de Malem-Hoddar, devenue chef-lieu de département, va servir de test pour la phase terminale du projet et, du coup, constituer un miroir pour les autres collectivités locales sélectionnées.

« Il faut reconnaître, d’ores et déjà, que nous mesurons l’impact positif du projet avec l’accès internet qui participe au désenclavement de notre localité », s’est réjoui, Ameth Saloum Boye, actuel président du conseil rural. Il a salué l’initiative qui vient à son heure dans la mouvance de l’érection de Malem Hoddar en commune chef-lieu de département dans la région de Kaffrine. L’Agence de l’informatique de l’Etat et le Fonds des Nations Unies sont aussi partie prenante du projet qui pourrait être étendu à d’autres collectivités locales après évaluation, ont précisé les initiateurs.

Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 2541 fois
TIC et Développement local


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance