Recherche

BAKEL-LUTTE CONTRE LA PAUVRETE 25 villages bénéficient du programme de microfinance de Tostan

Vingt villages de la zone d’intervention de Tostan dans le tout nouveau département de Goudiry sont entrés dans les bonnes grâces des américains de Sigrid Rausing. Dans le cadre d’un programme de micro finance destiné à lutter contre la pauvreté dans l’optique de la pérennisation des activités de Tostan surtout dans le domaine de la résolution des conflits, chacun d’entre eux verra 400 mille francs Cfa tomber dans sa besace.



Sigrid Rausing qui accompagne Tostan dans sa croisade contre les pratiques néfastes à la santé de la mère et de l’enfant a compris qu’il faille miser sur un levier capital pour la pérennisation des activités, celui de la lutte contre la pauvreté. Sous ce rapport, des hommes et femmes des 20 villages des communautés rurales de Bala et Koar vont bénéficier du programme de micro finance concocté à cet effet. Chaque village se verra accordé un financement de 400 mille francs Cfa dont les modalités de remboursement à des conditions toutes souples seront définies au terme d’une session de formation des bénéficiaires lancé ce vendredi à Tambacounda.

Ce sera une belle brochette d’activités génératrices de revenus qui seront déployées, après une étude des circuits de commercialisation. Ces activités tourneront essentiellement au tour du petit commerce, du maraîchage et autres petits projets porteurs. Si l’on en croit Mr Boubacar Kandé le superviseur des programmes Tostan dans la dite zone, « des problèmes de gestion ne se poseront point. Nous les formons instamment en la matière d’autant plus que dans les centres, nous sommes dans la phase de transcription, de lecture, de calcul et d’écriture. Mieux, nous les encadrerons et les suivrons de près « .

Les bénéficiaires qui ont en effet entamé une session de formation en techniques de gestion de projets générateurs de revenus se diront tout comblés par la mise en œuvre de ce programme qui vient ainsi à son heure.

Tostan et les communautés de Bala et Koar s’acheminent tout droit vers une grande déclaration départementale d’abandon de l’excision et tous implorent Sigrid Rausing pour une extension du programme à toutes les autres communautés impatientes elles aussi de voir Tostan s’implanter. Une incroyable mutation psychologique pour qui connaît le caractère allergique de pas mal de populations de cet ancien département de Bakel au combat de Tostan.

Sud Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1028 fois
MICRO-FINANCE


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance