Recherche

Ali Haïdar : "Le système scolaire doit intégrer l’éducation environnementale"



Ziguinchor, 16 déc (APS) - Le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Ali Haïdar, a indiqué, samedi, à Diembéring (Oussouye, sud-ouest), que son département est en train de travailler avec celui de l’Education nationale, pour que l’éducation environnementale puisse être prise en compte dès le bas âge dans le cursus scolaire.

‘’Nous sommes en pleine réflexion avec le ministère de l’Education nationale pour que les préoccupations environnementales soient prises en compte dès le bas âge dans le cursus scolaire. L’éducation environnementale doit figurer dans le cursus scolaire’’, a dit M. Haïdar.

Il s’exprimait samedi à Diembéring, à l’occasion de la deuxième édition d'une journée d’excellence, dont il est le parrain.

Au total, 377 élèves du préscolaire, de l’élémentaire et du moyen secondaire, 16 enseignants et huit partenaires financiers et techniques du département d’Oussouye ont été primés au cours de cette fête organisée par l’Inspection départementale de l’Education nationale (IDEN).

Le ministre de l’Environnement et du Développement durable estime que les instituteurs, les maîtres d’école et les professeurs doivent être aussi formés à l’environnement, de sorte que la vie de la terre soit prise en compte par l’éducation.

‘’A ce moment, a-t-il dit, les enfants sauront comment planter un arbre, qu’est-ce que la terre, qu’est-ce que la vie de l’écologie de la terre, de la ressource marine, de la ressource forestière et de la pollution.’’

‘’La nature a besoin de nos actions. Nous devons parler de semences, des arbres à nos enfants pour qu’ils prennent la mesure de protéger notre environnement’’, a-t-il plaidé.

Pour lui, il est important que, dans l’éducation scolaire, les élèves puissent savoir la qualité des sachets plastiques qui polluent les rues, les villages et les villes.

‘’ C’est une forme d’éducation. Après cela, ils seront conscients de leurs gestes'', a-t-il déclaré, estimant que cela n’empêchera pas à son département de travailler sur tous les fronts, notamment la reforestation et la lutte contre les braconniers.

Ali Haïdar a appelé les Sénégalais à gérer l'environnement qui, selon lui, est la première source de l'économie basée sur le prélèvement.

‘’Nous devons gérer notre ressource, parce qu’elle est source de notre développement. Notre développement ne sera possible qu’à partir du moment où les ressources halieutiques et forestières seront respectées et bien gérées’’, a lancé le ministre de l’Environnement et du Développement durable.

ASB/ASG


Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 116 fois
Développement durable


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 13
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance