Recherche

Agriculture : la directrice de l’USAID/Sénégal n’est pas satisfaite des résultats obtenus



Dakar, 16 jan (APS) – La nouvelle directrice de l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID) au Sénégal, Susan Fine, dit avoir été surprise d'apprendre que le climat des affaires et la modernisation de l’agriculture n’ont pas connu beaucoup de progrès dans ce pays.

"Je suis surprise [d'apprendre] qu’il n’y ait pas eu davantage de progrès dans d’autres domaines, dont l’amélioration du climat des affaires, la réforme du secteur de l’énérgie et la modernisation du secteur agricole", a-t-elle écrit dans un texte introductif d’une conférence de presse, jeudi à Dakar.

"Il est essentiel pour le gouvernement d’améliorer l’environnement des affaires, dont certaines difficultés ont été identifiées dans le rapport Doing Business. Certaines réformes sont compliquées et difficiles, mais d’autres ne le sont pas", a-t-elle ensuite dit, lors de l’entretien avec les journalistes.

Susan Fine, qui dirige l’USAID/Sénégal depuis novembre dernier, "espère que le Sénégal va très rapidement améliorer son environnement des affaires".

Elle a par ailleurs signalé que "certains indicateurs, tels que la mortalité maternelle et la malnutrition, demeurent plus élevés que prévus pour un pays avec un tel niveau de revenus", en l’occurrence le Sénégal.

"Pas vraiment. Le Sénégal a compris", a-t-elle répondu à la question de savoir si son pays va opérer des changements en matière de coopération avec le gouvernement sénégalais, en raison de ce constat.

Mme Fine a auparavant loué les efforts ayant abouti à "un meilleur environnement en Casamance" (Sud), et les "progrès impressionnants" que le pays a faits en matière d’éducation et de "gestion locale des ressources naturelles".

"L’USAID est convaincue que la résolution de cette crise en Casamance passe par une réduction de la pauvreté et un accès croissant aux services de base", a-t-elle affirmé.

Selon Susan Fine, c’est sur cette base que l’USAID/Sénégal intervient en Casamance, dans les secteurs de la santé, de l’eau, de l'agriculture, de l’assainissement, de la croissance économique, etc.

Elle apprécie positivement la Stratégie nationale de développement économique et social (SNDES), un vaste programme de l’Etat du Sénégal. "Cette stratégie est appropriée et pertinente. Nous sommes très contents de la soutenir", a-t-elle dit.

ESF/SAB

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 124 fois
Agriculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 17
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance