Recherche

Agriculture Formation agricole et rurale : Naissance d’un réseau pour dynamiser l’offre éducative



Le Bfpa appuie le réseau de formation agricole et rurale. Une initiative qui a vu le jour vendredi dernier lors d’un atelier organisé à cet effet.

Les acteurs en formation agricole et rurale s’organisent. Réunis vendredi dernier à l’initiative du Bureau de la formation professionnelle agricole (Bfpa), un démembrement du ministère de l’Agriculture, ces formateurs issus des services agricoles, des organisations professionnelles, des collectivités locales et de la société civile ont décidé de la création d’un réseau de formation agricole et rurale du Sénégal (Rfar-Sénégal). Leur objectif est de développer les échanges sur les politiques et dispositifs de formation professionnelle et technique au regard des politiques nationales de développement rural, d’une part et, d’autre part, de former et structurer une expertise locale de haut niveau destinée à accompagner les réformes institutionnelles dans la mise en place de dispositifs de formation adaptés. Ils entendent ainsi briser les barrières qui existent entre eux et favoriser une fluidité des échanges.

Les chantiers qui les attendent sont nombreux. De la mutualisation des pratiques et des connaissances en la matière à la conduite des travaux d’étude et d’analyse sur les dispositifs de formation professionnelle agricole et rurale, en passant par l’appui des membres dans les problématiques Far, etc., voilà l’exercice auquel ils entendent se soumettre.

Le réseau est né dans un contexte marqué par l’émergence et la consolidation d’un Rfar international appuyé par l’Agence française de développement (Afd). Il s’agit en fait de l’exécution d’une recommandation de la rencontre de Tunisie relative à la mise en place de réseaux nationaux dans les différents pays pour relayer ce qui est fait et partager avec le maximum d’acteurs ‘afin de progresser dans la construction de références et le renforcement des compétences et capacités d’intervention des partenaires concernés par les processus de création, de rénovation, de pilotage, d’évaluation, de suivi des formations professionnelles et techniques, agricoles et rurales’.

Devenu effectif en 2006, le réseau international ‘constitue un outil de coopération mis en œuvre avec une douzaine de pays africains pour accompagner la réflexion sur la redéfinition des finalités, objectifs et méthodes des formations professionnelles et techniques, agricole et rurale, en prenant notamment en compte l’exploitation familiale, son environnement global et ses logiques d’évolution’.

Le Sénégal n’est pas à sa première expérience. Depuis les années 1980 et 1990, les gouvernants ont pris plusieurs initiatives allant dans le sens de la formation professionnelle et technique agricole et rurale. Parmi les réformes du secteur agricole, la loi d’orientation agro-sylvo-pastorale qui a été votée en 2004 consacre à la formation plusieurs chapitres. Elle matérialise également la volonté de refondation de la formation agricole rurale qui s’est traduite aujourd’hui par la création du Bfpa, positionné comme l’organe de régulation de la Far.

La Bfpa compte sur le soutien de la Banque mondiale (Bm) et l’appui des coopérations suisse et française pour mener à bien sa mission. Celle-ci consiste à procéder à la formulation et à la mise en œuvre de la politique de la formation agricole et rurale, de la supervision et de la coordination du dispositif de Far et de la formulation, la consolidation et l’exécution des plans de formation de l’ensemble du personnel du ministère de l’Agriculture.

Wal Fadjri

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 629 fois
Agriculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 17
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance