Recherche

Accès à l’eau potable : Le groupe Axa équipe le village de Syer 3 d’une unité de potabilisation



Avoir les pieds dans le lac de Guiers ne permet pas à la population du village de Syer 3 (communauté rurale de Keur Momar Sarr) de boire une eau propre. Le groupe d’assurance Axa et son partenaire Sos Sahel ont mis fin à ce paradoxe en équipant le village d’une unité de potabilisation.

Le président du groupe mondial d’assurance Axa, Henri de Castries, a remis, jeudi dernier à Dakar, symboliquement, au chef du village de Syer 3 une unité en miniature de potabilisation d’eau qui règle les problèmes d’accès au liquide précieux dans cette localité riveraine du… lac de Guiers. L’unité de potabilisation, déjà fonctionnelle, avec le concours de Sos Sahel, a plongé tout un village dans la joie de boire à sa soif, sans s’exposer aux maladies hydriques telles que la bilharziose, comme l’illustrent les scènes de soulagement contenues dans un court documentaire projeté lors de la cérémonie. En effet, on voit des femmes qui se lavent et font la lessive dans l’eau du lac, des hommes qui y abreuvent le bétail, avec des risques de contracter des maladies. En installant une unité d’eau potable à Syers 3, le groupe Axa et son bras social Axa Atout Cœur mettent ainsi fin au calvaire des villageois illustré par la tristesse se lisant sur le visage d’un enfant frappé de la bilharziose, se retrouvant avec un ventre gonflé, provoquant le désarroi de sa famille dépassée par le traitement médical de cette maladie. « Vous nous apportez quelque chose qui nous posait problème : l’eau potable. Nous en sommes très heureux, nous ne saurions vous remercier assez », a affirmé le chef du village de Syer 3, Thierno Niang, exprimant le bonheur des siens, en présence du vice-président de la communauté rurale de Keur Momar Sarr, Issa Wade. « L’eau, c’est la vie », a déclaré au préalable Michel Hascoet, prédisent d’Axa Maroc. « On va donner de l’eau à 3000 personnes », ajoute-t-il, avant d’inviter le chef du village et ses administrés à « bien utiliser ce patrimoine ». « J’espère que vous serez les ambassadeurs d’Axa atout cœur », a-t-il ajouté à l’endroit de Thierno Niang.

Henri de Castries a exprimé toute sa fierté pour le métier d’assureur, « nous avons le souci de participer à l’amélioration des conditions d’existence des citoyens, au développement durable ». Il a décerné une mention spéciale à Aliou Ndour Diouf, administrateur directeur général d’Axa Sénégal, « sans qui le projet n’aurait pas vu le jour ». « Il est respecté pour les valeurs qu’il véhicule », a-t-il ajouté à l’endroit de M. Diouf, visiblement très ému. Très fier de voir les bénéficiaires soulagés, M. de Castries a fait connaître sa « très grande satisfaction » et exprimé la nécessité de multiplier ce genre d’initiative. Pour M. Le Conte, président de Sos Sahel, l’implantation d’une unité de potabilisation d’eau à Syer 3 est « un grand bond en avant », cependant, ajoute-t-il, il reste le défi de la sensibilisation de la population bénéficiaire, car « on a tendance à oublier les bonnes pratiques ».

Malick CISS
Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 226 fois
Eau et Assainissement


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 8
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance