Recherche

Accès à l'eau et à l'assainissement : Les participants recommandent l’augmentation des budgets nationaux



La 2e édition du Forum de haut niveau sur l’eau et l’assainissement, organisée par l’Agence intergouvernementale panafricaine pour l’eau et l’Assainissement en Afrique (Eaa), a pris fin sur une recommandations de taille. Le Conseil des ministres a prôné l’augmentation des budgets nationaux et la création de nouvelles structures.

Plusieurs recommandations ont sanctionné le Forum de haut niveau organisé par l’Aaa. Le Conseil des ministres a suggéré que les gouvernements revoient à la hausse leur budget destiné au sous-secteur. « Les investissements du secteur privé doivent être encouragés. Le Conseil des ministres demande aux gouvernements d’accroître leurs allocations au sous-secteur », a rapporté la chargée de la lecture du rapport. L’appui des structures existantes et la création de nouvelles organisations, la professionnalisation du sous-secteur sont d’autres points confinés dans le document final. Il a été aussi retenu que l’Amcavo et l’Eaa élaborent un plan d’actions afin de renforcer la collaboration avec l’Union africaine.

La recherche de financements innovants, le recours aux techniques et aux technologies figurent également dans le rapport. « Notre institution peut compter sur les Etats, les partenaires, les collectivités locales, les chercheurs pour poursuivre la mission qui lui est assignée », a dit le président du Conseil des ministres, Issoufou Issaka. Il a salué l’implication du chef de l’Etat, Macky Sall, et de son gouvernement dans la réussite du forum. Le gouvernement a été représenté à la cérémonie de clôture par le ministre de l’Economie et des Finances, Amadou Kane. Les participants ont retenu la dissociation des politiques tarifaires des frais de location des opérateurs, entre autres.

Bilan satisfaisant
Le Conseil des ministres a décidé de tenir le prochain Forum de haut niveau en Côte d’Ivoire. Cette édition, qui coïncidera avec les 25 ans d’existence de l’institution, sera marquée par la participation des chefs d’Etat, des ministres de l’Economie, en plus des ministres en charge de l’Eau et de l’Assainissement.

Les organisateurs tournent la page de cette édition avec une note satisfaisante. « Nous tirons un bilan satisfaisant. En venant à Dakar, nous étions à 22 Etats, aujourd’hui, nous sommes à 32. En plus de cela, le Centre de recherche, la Fondation et l’Agence d’exécution ont été lancés, sans compter la participation des ministres, du vice-président du Liberia, et l’ouverture de la rencontre par le président de la République, Macky Sall », a noté le secrétaire exécutif de Eaa, Idrissa Doucouré. L’édition de Dakar a été aussi marquée par la signature de 6 conventions entre Eaa et un parterre de partenaires. Ces conventions augurent de belles perspectives en termes de réalisations des ouvrages dans les pays membres.

Idrissa SANE et Bachir SANE
Le Soleil


Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 102 fois
Eau et Assainissement


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 8
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance