Recherche

ASSISTANCE AUX POPULATIONS SINISTRÉES DE LA BANLIEUE L’Oejb participe à hauteur de 5 millions de francs.

Deux motos pompes de 30 m3 de puissance chacune. Deux raccords flexibles de 800 mètres, du grésil, de l’eau de javel etc. D’une valeur de 5 millions de francs CFA. C’est le lot de matériels que l’Office pour l’emploi des jeunes de la banlieue (Oejb) a offert samedi dernier aux populations des quartiers de Champs de course 2 et de la cité pépinière.



Des localités qui se situent dans la commune d’arrondissement de Pike Est. Ce geste de solidarité et d’entraide de l’Oejb fait suite selon le directeur de l’office Boubacar Bâ à une première opération qui a consisté à la remise de matériels composés de brouettes, râteaux, gants, bottes …

Destinés à des populations sinistrées de la Banlieue, d’après M. Bâ. Vu la situation actuelle, l’heure est aux actions pour venir en aide aux populations. « Il faut que les gens posent des actes concrets pour régler définitivement les problèmes auxquels sont confrontés la banlieue, notamment les difficultés liées à l’assainissement, à l’habitat et restructuration ». « Cela, sans démagogie, ni coloration politique » a-t-il ajouté.

Pour Mountaga Diagne, représentant du collectif des jeunes pour la lutte contre les inondations de Pikne Est, « ce geste vient à son heure, parce qu’il permet de nous appuyer dans notre combat de lutte et de gestion des inondations entamé depuis le mois de juillet dans le cadre de la politique de l’Etat pour la lutte contre les inondations dans la banlieue”.

Quant à Mamadou Ndiaye, le délégué de quartier de Champs de course 2, il soutient : “on pourra espérer vivre mieux, parce que en tant que sinistrés, nous n’avons besoin que de ces gestes de réconforts”.

Il est à noter que les populations de la banlieue dakaroise souffrent énormément. Une souffrance qui fait suite aux inondations provoquées par les pluies qui se sont abattues dans la capitale sénégalaise, causant ainsi des déplacements de certaines familles, des dégâts matériels, et des pertes en vies humaines occasionnées par la cohabitation des eaux et de l’électricité.

Sud Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 726 fois
Eau et Assainissement


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 8
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance