Recherche

72 milliards de la BID pour le financement de trois projets



Dakar, 28 jan (APS) - La Banque islamique de développement (BID) et le gouvernement du Sénégal ont signé mardi à Dakar une convention de financement d'un montant de 72 milliards de francs CFA pour le financement de trois projets de développement.

‘’Le ministre de l’Economie et des Finance, Amadou Bâ, et le président de la Banque islamique de développement [Ahmad Mohamed Ali] ont signé trois conventions de financement pour un montant global de 72 milliards de francs CFA’’, a dit à la presse Mamadou Moustapha Bâ, directeur de la coopération économique et financière au MEF.

Selon lui, ‘’ces conventions de financement concernent trois projets hautement stratégiques pour l’Etat’’.

‘’Il y a un premier projet dans le secteur de l’agriculture, de résilience contre l’insécurité alimentaire d’un montant de près de 14 milliards de francs CFA. C’est un projet qui vise à assurer une maîtrise de l’eau, à faire des aménagements hydro-agricoles et à rendre disponibles des semences de qualité’’, a expliqué M. Bâ.

‘’Le deuxième projet non moins important concerne le secteur de l’habitat et du cadre de vie. C’est un projet de construction de logement sociaux qui participe à la concrétisation de la composante relogement des populations affectées par les inondations’’, a-t-il révélé.

Selon lui, ‘’c’est un projet important de 19 milliards de francs CFA qui va permettre la construction de 2000 logements sociaux en sus de l’effort de financement fait par l’Etat dans le budget 2014, à hauteur de 17 milliards de francs CFA’’.

‘’Le troisième projet va permettre de mettre à niveau les infrastructures d’assainissement de la station d’épuration de Cambérène. Il sera financé à hauteur de 38 milliards de francs CFA’’, a-t-il ajouté.

Répondant aux interrogations des journalistes, il a précisé que ‘’ces prêts de la BID sont à des conditions concessionnelles conformément à notre stratégie d’endettement’’. ‘’Tous les prêts que nous contractons aujourd’hui représentent un taux de concessionalité d’au moins de 35%’’, a-t-il indiqué.

‘’Cela veut dire que c’est une durée de remboursement de plus de 20 ans, un différé de 5 à 7 ans avec un taux d’intérêt qui ne dépasse pas 2%. C’est véritablement soutenable’’, a-t-il ajouté.

‘’Le groupe de la BID est un partenaire clé dans l’aide publique au développement pour tous les prêts que nous contractons, a-t-il souligné. C’est un partenaire privilégié du Sénégal dans la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (PSE) à travers ses deux axes stratégiques.’’

‘’Le PSE a trois axes stratégiques. Un premier axe stratégique sur la transformation structurelle de l’économie et la croissance. Un deuxième axe stratégique sur le capital humain et le développement durable et un troisième axe sur la gouvernance les institutions, la paix, et la sécurité’’, a-t-il précisé.

Selon lui, ‘’aujourd’hui si on évalue les interventions de la BID, elles avoisineraient les 1200 milliards de francs CFA’’.

FD/ASG

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 83 fois
Projets et Programmes


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 6
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance