Recherche

3 questions à… Demba Makalou de MKL Services, TIC et Collectivités locales



Sendeveloppementlocal.com – quels sont les effets des NTIC sur le développement local en général ?

Makalou : MKL Services – L’utilité des TIC dans le développement local est multiforme dans la mesure où nous sommes maintenant entrés dans la société de l'information. Avec l’avènement de l’Internet par exemple, l’information est immédiate et disponible, elle est structurée et hiérarchisée. De plus elle est accessible à partir de n’importe quel ordinateur, quelque soit la position géographique.
Aujourd’hui au niveau des collectivités locales, l’Etat civil connaît beaucoup de problème, la rédaction des actes est lente, leur conservation rencontre d’énormes difficultés (usure du temps, espaces, intempéries, incendies etc.) et leur traçabilité est parfois presque impossible ce qui pose de sérieux soucis d’ordre juridique. Imaginez vous qu’une personne ne puisse plus prouver sa naissance (et cela existe) parce que tout simplement le registre de naissance dans lequel il figurait, a brûlé. C’est désastreux !
Et c’est pour éviter ces problèmes que des solutions informatiques, de gestion de l’Etat Civil, d’archivage électronique existent aujourd’hui. Par exemple des logiciels pour gérer le budget et l'Etat Civil. Nous avons mis en place un logiciel sur la gestion de l'état civil qui facilite la gestion de l’information, la tenue des registres, l'administration des actes d'état civil, de naissance, de mariage, de décès, et il gère aussi la délivrance des documents. Cette solution va permettre, à terme, aux collectivités locales de s’approprier les nouvelles technologies de l'information et de la communication (TIC) applicables dans leurs domaines.

Sendeveloppementlocal.com – Vous avez récemment parlé de la télé déclaration fiscale, où en êtes –vous par rapport à votre projet?

Makalou : MKL Services - (hésitation)! Vous savez, je vais quand même vous faire l’historique de cette application.
Tout est parti de l’appel du Président de la République en 2000 qui demandait aux sénégalais de venir participer au développement du pays.

Nous avions ainsi créé, en 2002, un logiciel qui permettait d’automatiser certaines déclarations fiscales (agréées par la DGID) des entreprises. Ce qui non seulement permet d’éviter les déplacements incessants, des contribuables, au niveau des services fiscaux pour le retrait d’imprimés à remplir manuellement mais également, à l’Etat, de faire une économie considérable sur ses dépenses. Depuis l’indépendance du Sénégal, personne n’a eu à créer une telle application.

C’est un peu plus tard que nous sommes allés un peu plus loin et avons mis en place un système de Télé déclaration fiscale via l’internet. Cette innovation est une première en Afrique de l’Ouest mais aussi une réponse à l’appel du Président de la République - qui du reste est un père pour moi car c’est un ami de longue date de feu mon père Idrissa Makalou et était l’invité d’honneur à mon baptême il y a quarante ans de cela-. C’est donc dire que mes partenaires (E-KONEDEV) et moi avons répondu à l’appel d’un père. Le Président de la République Maître Abdoulaye Wade a très tôt compris que l’Afrique et le Sénégal en particulier ne peuvent pas se développer tout en restant en marge de l’évolution technologique. Il a eu des positions remarquables très appréciées et justifiées sur la réduction de la fracture numérique et a alloué un budget de plusieurs milliards au développement des TIC au Sénégal dans le cadre de la stratégie de croissance accélérée SCA.
Dès lors, il nous revenait de jouer notre partition, d’être créatifs et de proposer des solutions et projets allant dans le sens des idées du Président.
C’est ce que nous avons fait avec le développement de ce logiciel de Télé déclaration fiscale qui je vous le rappelle est unique en Afrique de l’Ouest et dont l’inspirateur naturel est Maître Abdoulaye WADE. Malheureusement, le Sénégal ne veut pas se l’approprier.

Sendeveloppementlocal.com – Pouvez-vous être plus explicite ?

Makalou : MKL Services
Enfin ! c’est dommage de le dire, mais on a l’impression que le Président n’est pas aidé ni soutenu ; car malgré les multiples rencontres avec certaines autorités, les présentations effectuées, la documentation remise, on a pas abouti sur quelque chose de concret…... J'espère que le logiciel de gestion de l'Etat Civil aura un répondant.

SDV

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 3470 fois
TIC et Développement local


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance