Recherche

226 autorisations de construire traitées par la Télédac en trois mois



Dakar, 14 juil (APS) - La nouvelle plateforme Télédac, lancée en fin mars dernier, a déjà permis de traiter 226 demandes d'autorisation de construire, confortant l’option des pouvoirs publics d’en créer plusieurs autres au cours des trois prochaines années, afin de davantage moderniser les procédures de l’administration publique, a indiqué Khassoum Wone, directeur général de l’Agence de l’informatique de l’Etat (ADIE), en charge de la mise en œuvre de ce projet.

"Depuis son lancement le 31 mars dernier sous la présidence de Mme le Premier ministre Aminata Touré, nous avons eu des résultats très satisfaisants. En moins de 3 mois, pour le seul département de Dakar, nous avons déjà traité 226 demandes d’autorisation de construire sur la plateforme", a-t-il déclaré dans un entretien paru dans l'édition de lundi du quotidien Le Soleil.

Le DG de l’ADIE a rappelé que la mise en place de la Télédac (Télédemande d’autorisation de construire) "a été accélérée par la notation du Sénégal dans le Rapport du Doing Business, qui était mauvaise", en raison de la faiblesse des indicateurs se rapportant aux permis de construire.

Il a toutefois relevé que même sans le rapport Doing Business, le gouvernement sénégalais "s’était inscrit résolument à la modernisation de l’administration publique", soulignant qu’avec Télédac, par exemple, les permis de construire ont été livrés dans délais légaux, soit 28 jours pour les dossiers simples et 40 jours pour les complexes.

"Il faut qu’on ait une administration publique réformée, plus efficace et qui rend les services aux citoyens de manière plus efficace. Donc, cela est une volonté clairement exprimée par les autorités. Télédac n’est que le début", a-t-il promis.

Selon M. Wone, l'ADIE va travailler à l'accélération de "tout ce qui est dématérialisation de procédure administrative pour aider le citoyen qui est chez lui d’avoir tous les papiers administratifs juste sur des plateformes". "Cela va éviter des déplacements inutiles. Le citoyen de Dakar sera traité de la même façon que celui de Kédougou", a soutenu le directeur général de l'ADIE.

"Il n’y aura plus de rush encore moins de contraintes d’heures d’ouverture et de fermeture de bureau, parce que ce sera 24/24 h. C’est dans une démarche globale de modernisation de l’administration publique. C’est dans cette dynamique que nous nous inscrivons", a-t-il dit.

"Je vous donne un exemple : dans le contrat de performance (signé le 30 juin par l’Etat et l’ADIE), nous prévoyons d’accélérer tout ce qui est élément de dématérialisation. Un projet comme Télédac, nous allons en faire 5 la première année (d’exécution du contrat, à partir de juillet 2014), 10 la deuxième année et 20 la troisième année, pour l’extension du réseau", a-t-il fait savoir.

BK/AD

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 201 fois
Urbanisme et habitat


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance